Le Bœuf

Accueil / Le Bœuf

Le bœuf d’Auvergne-Rhône-Alpes, une viande locale de qualité

Retrouvez une diversité de produits issus de viande bovine d’Auvergne-Rhône-Alpes. Cette démarche, qui privilégie la vente de proximité et de qualité, rassemble un nombre croissant d’exploitations régionales !

Nos engagements

Tous les acteurs de la filière viande bovine sont engagés à valoriser la production régionale afin d’offrir aux consommateurs des produits de qualité, respectueux de bien-être animal et de l’environnement.

Des bovins nés, élevés, abattus et transformés en Auvergne-Rhône-Alpes

Les acteurs de la viande bovine d’Auvergne-Rhône-Alpes se sont engagés dans la marque collective régionale “La Région du Goût” afin d’assurer au consommateur une viande régionale par un cahier des charges strict.

La viande bovine “La Région du Goût” correspond à une viande qui provient de bovins nés, élevés, abattus et transformés en Auvergne-Rhône-Alpes. Par ailleurs, les éleveurs doivent obligatoirement être engagés dans la Charte des Bonnes Pratiques d’Elevage.

D’autres démarches de qualité

Pour mieux valoriser la production d’Auvergne-Rhône-Alpes, de nombreux produits bénéficient également de labels de qualité. Il existe ainsi 2 Label Rouge en race Charolaise (Charolais Label Rouge et Charolais terroir), 2 AOC en bœuf (Bœuf de Charolles et Fin Gras du Mézenc) et des viandes produites en Agriculture Biologique.

Du bœuf certifié Viande Bovine Française

La viande de bœuf arbore la signature Viande Bovine Française, mise en place en 1996 par Interbev en partenariat avec le Ministère de l’Agriculture, de la Pêche et de l’Alimentation. Elle répond à un cahier des charges garantissant la traçabilité des viandes et des produits à base de viande bovine.


Nos éleveurs

À l’échelle de la France, la région Auvergne-Rhône-Alpes est un acteur fort concernant la production de viande bovine. Avec 647 000 vaches allaitantes, réparties sur 11 370 exploitations spécialisées, Auvergne-Rhône-Alpes occupe le 2ème rang des régions, avec un troupeau moyen de 56 vaches par élevage.

Types d’élevage

L’élevage bovin constitue en région Auvergne-Rhône-Alpes une part importante de l’activité d’élevage. Aujourd’hui, on dénombre 11 370 exploitations qui pratiquent diverses activités telles que l’élevage vaches allaitantes (races à viande), l’engraissement de gros bovins ou l’engraissement de veaux.

Une majorité de troupeaux de taille modeste

Les troupeaux comptent en moyenne 56 vaches allaitantes en Auvergne-Rhône-Alpes. S’il y a quelques grands troupeaux, il en existe surtout des petits, les exploitations étant le plus souvent de taille humaine et gérées en famille.

Des races à viande adaptées au territoire

Charolaise, Limousine, Salers, Aubrac, Blonde d’Aquitaine, en Auvergne-Rhône-Alpes, nos élevages abritent différentes races à viande. La Charolaise est la plus représentée, mais recherchées pour leur rusticité, la Limousine, la Salers, l’Aubrac et la Blonde d’Aquitaine sont également bien présentes sur le territoire.

Rôle

L’élevage bovin permet de valoriser les terrains peu propices à la culture car trop pentus, humides ou caillouteux. Il joue un rôle important dans la lutte contre le réchauffement climatique, ces prairies et pâturages se révélant être de puissants capteurs de carbone.

L’élevage bovin contribue également à la biodiversité : en pâturant, les vaches entretiennent les prairies tout en favorisant le développement de la flore et de la faune sauvage. Elles participent également à la qualité et à l’attrait des paysages ruraux, les éleveurs se chargeant d’aménager et entretenir le territoire. Par ailleurs, l’élevage bovin génère d’autres activités économiques non négligeables sur le territoire : production de cuir, activités vétérinaires, entreprises spécialisées dans l’alimentation des animaux…

Charte de Bonnes Pratiques d’Élevage

La Charte des Bonnes Pratiques d’Élevage assure depuis 1999,un engagement des éleveurs bovin sur des pratiques qui s’inscrivent dans l’esprit d’une agriculture durable et du respect du bien-être animal.

Outil de référence pour toute la profession, la Charte des Bonnes Pratiques d’Elevage  affiche une véritable transparence sur la façon dont l’éleveur pratique son métier.

En adhérant à la charte, l’éleveur s’engage à :

  • assurer la traçabilité des animaux de son exploitation,
  • s’assurer de la santé de son troupeau,
  • fournir une alimentation saine, équilibrée et suivie à ses animaux,
  • s’assurer du bien-être des animaux,
  • veiller à la sécurité des personnes travaillant sur l’exploitation,
  • à protéger l’environnement.

En constante évolution, cette démarche fédératrice garantit la sécurité sanitaire des animaux, des hommes et des produits, tout en veillant au bien-être animal et à la protection de l’environnement.


Nos entreprises de transformation

Auvergne-Rhône-Alpes possède une industrie de transformation des viandes qui génère plus de 10 000 emplois. Comptant quelques grandes entreprises, les entreprises de transformation sont essentiellement des PME, le plus souvent de moins de 20 salariés. Elles sont présentes sur tout le territoire, alimentant un marché régional, voire national, et rarement européen.

Le savoir-faire des entreprises d’abattage et de transformation d’Auvergne-Rhône-Alpes est ancré sur le territoire. Auvergne-Rhône-Alpes compte 39 abattoirs en bovin. Cette répartition sur le territoire permet le maintien de circuits de proximité.

Le secteur d’industrie et commerce des viandes rassemble environ 640 établissements. C’est un secteur extrêmement réglementé qui obéit à des contrôles sanitaires stricts qui permettent d’établir la traçabilité et la sécurité sanitaire des aliments.

Ce secteur génère une activité économique positive pour la région et c’est un secteur qui recrute.