Le porc

Accueil / Le porc

Le porc Auvergne-Rhône-Alpes, une viande d’exception

Dans le cochon d’Auvergne-Rhône-Alpes, tout est vraiment bon. Découvrez une grande diversité de produits provenant de porcs élevés, abattus et transformés en Auvergne-Rhône-Alpes. Une viande dont la tendreté et le goût incomparables sauront sans nul doute séduire le plus grand nombre !

NOS ENGAGEMENTS

Les acteurs de la filière porcine engagés dans la démarche La Région du Goût ont adopté des méthodes d’élevage modernes afin de garantir aux consommateurs des produits de qualité, dont l’origine et la traçabilité sont certifiés à chaque étape de fabrication.

Valoriser une viande porcine de qualité

Les acteurs de la filière porcine engagés dans la démarche La Région du Goût ont adopté des méthodes d’élevage modernes afin de garantir aux consommateurs des produits de qualité, dont l’origine et la traçabilité sont certifiés à chaque étape de fabrication.

Le Porc Français certes mais surtout le porc La Région du Goût

La viande de porc signée La Région du Goût provient exclusivement d’élevages adhérents à cette démarche : les porcs sont élevés, abattus, découpés et transformés en Auvergne-Rhône-Alpes selon un cahier des charges précis. Celui-ci certifie l’origine locale des animaux, leur traçabilité, l’usage de bonnes pratiques d’élevage. Pour les transformateurs, il garantit la traçabilité de la viande de porc tout au long des étapes d’élaboration des produits La Région du Goût.

Un savoir-faire régional valorisé

L’objectif de cette démarche est de valoriser notre savoir-faire régional et de rassurer le consommateur sur la provenance de la viande de porc et de ses produits.


Nos éleveurs

La région Auvergne-Rhône-Alpes recense plus de 800 élevages avec une activité porcine relativement importante. Ils produisent ainsi environ 780 000 porcs charcutiers chaque année.

Une production porcine d’importance

La région Auvergne-Rhône-Alpes recense plus de 800 élevages avec une activité porcine relativement importante. Ils produisent ainsi environ 780 000 porcs charcutiers chaque année.

Présents plus particulièrement dans l’Ain, la Loire, la Drôme et l’Isère, ces élevages sont le plus souvent rattachés à des exploitations céréalières, favorisant un cycle vertueux. Les cultures végétales permettent en effet de nourrir les porcs et leur lisier sert d’engrais pour ces cultures.

Privilégiant de bonnes pratiques d’élevage, l’éleveur veille au bien-être et à la santé des porcs afin de garantir une viande exceptionnelle.


Nos entreprises de transformation

Auvergne-Rhône-Alpes est aujourd’hui la 3ème région française pour la transformation et la 1ère pour la salaison sèche.

Des abattoirs et des salaisonniers dans toute la région

Elle s’appuie sur 29 sites d’abattage répartis sur l’ensemble des départements et sur 69 entreprises spécialisées dans la fabrication de salaisons sèches, de produits de charcuterie à cuire, ainsi que de charcuteries cuites pour un volume de production total de 138 200 T.

La région compte également deux IGP, Auvergne et Ardèche, qui valorisent plus de 6 700 T de jambons et saucissons secs.